Menton

Le menton est un point central du visage mais souvent délaissé alors qu’une fois restructuré, il apporte une très belle harmonie au visage ; que cela soit pour une femme ou pour un homme. Le menton évolue comme le reste du visage avec l'âge. Avec le temps l'os ainsi que la peau évoluent au niveau mentonnier :il existe une atrophie osseuse mandibulaire, on développe de la peau d’orange, la ride mentonnière se creuse parfois très profondément.

Il est différent chez la femme que chez l'homme: pour la femme il doit être projeté et d’une forme ovale et pour un homme projeté et d’une forme carrée. Certaines personnes ont le menton fuyant, reculé (rétrogénie) ou au contraire trop avancé, en galoche (progénie). Un menton trop en arrière va avoir tendance à épaissir le cou, et le visage va manquer de caractère, c’est à dire à être moins bien dessiné. Un menton trop en avant va avoir tendance à durcir et épaissir le visage.

Dans le cas d'un double menton un bourrelet de graisse s'accumule sous celui-ci, et déforme l'ovale du visage qui s'alourdit. Cette disgrâce est souvent d’origine génétique.

 

Quelles solutions?

 

Non invasives, les techniques de médecine esthétique ont démontré leur efficacité pour corriger un menton inesthétique. De plus, traiter cette zone permet d’estomper les bajoues qui se forment au niveau de la zone para-mentonnière. On peut corriger l'orientation, le volume ou la forme du menton. La rétrogénie peut être corrigée par des injections d’acide hyaluronique dans la pointe du menton. Pour une projection importante, l’injection pratiquée est profonde, jusqu’au contact osseux. Pour réaliser une projection légère du menton, l’injection est sous-cutanée. Il est alors allongé, ce qui a pour effet de trianguler le visage. L'injection du pli mentonnier va combler le creux et abaisser la pointe du menton. Le lissage et correction de l'aspect peau d'orange du menton par l’acide hyaluronique, pourra être associé à la toxine botulique. L’action de la toxine botulique sera de bloquer l’hyper contraction du muscle mentonnier, ce qui permettra de garder un menton d’aspect lisse plus longtemps. La correction des volumes du menton sera parfois associée à la correction de l’ovale du visage, mais aussi à la correction du volume du front et/ou la correction du nez dans le cadre d’une profilothérapie (mise en harmonie du profil du visage).

Le plus souvent, une seule séance est nécessaire, pour chaque zone, le renouvellement du traitement se fait tous les 8 à 12 mois.

Pour le traitement du double menton il existe une technique qui permet de détruire les adipocytes (cellules graisseuses) par la chaleur, c’est la radiofréquence. Cette technique utilise les ondes électromagnétiques pour élever la température du derme et de l’hypoderme, là où se situent les adipocytes. La température est élevée jusqu’à 65° en profondeur, ce qui suffit à casser la paroi des adipocytes et à les détruire (lipoclasie). En superficie, la température ne dépasse pas 42° ce qui rend la séance indolore et sans effets secondaires pour la peau. Éventuellement, quelques rougeurs peuvent survenir mais elles disparaissent en quelques minutes ou quelques heures.