Peau

Peau fatiguée, terne

Manque de sommeil, froid, alimentation déséquilibrée, stress ou encore dérèglement hormonal, nombreuses sont les causes d’un teint terne et fatigué. Concrètement, c’est en fait la qualité de votre peau qui est altérée à cause des cellules mortes ou des impuretés qui s’accumulent au fil du temps. La peau devient moins rose, moins lumineuse, elle est étouffée, déshydratée, chargée en toxines. Résultat ? Votre teint est moins homogène et présente des irrégularités.

L'objectif est de retrouver un visage radieux, reposé, révélant une énergie dynamisante. Une peau lumineuse, pulpeuse, hydratée et homogène est une peau jeune. Une peau terne est interprétée comme une peau fatiguée, en mauvaise santé et âgée.

Il faut donc détoxifier la peau en profondeur, diminuer l’épaisseur de la couche cornée, augmenter son éclat et la faire respirer à nouveau en augmentant son turn-over cellulaire. En agissant sur sa couleur, l’objectif est de retrouver un teint homogène avec une pigmentation uniforme permettant à la peau de bien prendre la lumière à nouveau.

 

Quelles solutions?

 

Le peeling superficiel à base d'acides de fruits comme l’acide glycolique ou l’acide salicylique faiblement dosés (10 à 15%), réalise une exfoliation douce qui élimine les cellules mortes qui obstrue les pores, les impuretés de surface afin d'oxygéner la peau et la réhydrater. Il fonctionne mieux après une préparation de la peau par l’application de crèmes pendant trois semaines avant le peeling.

Les skinboosters à base d'acide hyaluronique vous permettent de réhydrater et repulper votre peau, tout en renforçant sa qualité et en illuminant votre teint.

Le mésolift ou le microneedling apporte un cocktail de vitamines et minéraux au niveau des couches superficielles de la peau. L’épiderme et le derme superficiel boivent ces nutriments et s’en trouvent repulpés et hydratés.

 

Rides et ridules

À partir de 25 ans, les signes du vieillissement cutané apparaissent à la surface de la peau. Avec l'âge, les processus naturels qui se produisent à l'intérieur de la peau ralentissent, ce qui affaiblit sa structure. Les substances naturelles qui permettent à la peau de rester ferme et lisse sont de moins en moins nombreuses. Plusieurs facteurs sont responsables de ce processus de vieillissement :

  • les agressions externes soleil, tabac, variations climatiques, frottement des vêtements, agents chimiques…,

  • les variations importantes de poids,

  • la génétique,

  • l’âge.

  • les variations hormonales, notamment la chute d’œstrogène (à la ménopause) et d’androgenèse (à l’andropause).

Lorsque nous vieillissons, les substances qui permettent à notre peau d'être lisse se raréfient. Il s'agit notamment du collagène, de l'élastine et de l'acide hyaluronique. C'est en raison de la régularité du tissu conjonctif et de l'approvisionnement généreux en collagène et en élastine, qui sont des composants structurels de la peau, qu'une peau jeune est ferme au toucher et présente une apparence régulière.

Le taux de collagène diminue de 1% par an et le tissu conjonctif est de plus en plus désorganisé. La peau devient alors moins résistante et les rides apparaissent.

La diminution de la production d'acide hyaluronique est également un facteur déterminant qui contribue à la formation des rides. Il s'agit d'un des ingrédients qui confère à la peau son aspect lisse et jeune. Lorsque la production de cette substance diminue, la structure de la peau perd son galbe et sa fermeté, et devient davantage sujette à la formation de rides.

Pour réduire les rides, il faut améliorer l’hydratation de la peau et induire son auto-régénération en stimulant la production de fibres, de collagène et d’élastine par les fibroblastes, les cellules de soutien (via un apport d’énergie extérieur pour échauffer la peau ou pour faciliter la pénétration des ingrédients actifs contenus dans les cosmétiques utilisés). Le vieillissement de la peau, propre à chacun, survient à des âges très différents et peut commencer à laisser apparaître ses effets dès la vingtaine. Il est en quelque sorte programmé selon le profil génétique. Et personne n’y échappe malheureusement ! Le but de ces techniques vise à améliorer l’hydratation de la peau, l’élasticité et l’épaisseur cutanée.

 

Quelles solutions?

  • Les injections d'acide hyaluronique peuvent traiter l’aspect fripé de la peau, hydratent et donne volume au derme. La peau est plus tonique et dense.

  • La radiofrequence Endymed à micro-aiguilles est spécialement conçue pour les indications exigeant un remodelage dermique fractionné en profondeur tel que le traitement des ridules. Cette technique stimule de façon douce la synthèse du derme. La peau devient plus élastique et ferme. La surface cutanée en est améliorée. Avec l'applicateur FSR - fractional skin resurfacing, on réalise un resurfaçage cutané fractionné pour le traitement des rugosités de la peau et des ridules du visage,

  • Le laser de photorajeunissement stimule la synthèse dermique. J'utilise un Nd Yag, en modalité ablative ou pas. Plusieurs séances sont réalisées, les résultats sont progressifs,

  • Les peelings éliminent les cellules mortes superficielles et stimulent le renouvellement cellulaire. La nouvelle peau est plus lisse, plus lumineuse. Pour un  meilleur résultat, un cycle de 3-4 séances est conseillé,

  • Le mésolift ou le microneedling est le soin incontournable pour hydrater et revitaliser la peau dans sa globalité et donc effacer les petites ridules,

  • Les injections de toxine botulique "Le Botox" permettent la relaxation des fibres musculaires qui sont en cause dans les rides d’expression marquées du front (rides horizontales ou intersourcillières, "rides du lion"), autour des yeux (les "pattes d'oie").

 

Tâches brunes, mélasma

Les taches brunes, taches de vieillesse ou taches de soleil ou les lentigos, "fleurs de cimetières", elles portent plusieurs noms mais les taches brunes, on veut tous s’en débarrasser ! Ces taches apparaissent sur le visage, les mains et le décolleté en général à partir de 40 ans mais peuvent être constatées chez des personnes plus jeunes. Elles sont la conséquence des expositions au soleil à répétition, du vieillissement cutané ou des changements hormonaux entraînent des dépôts localisés de mélanine, le pigment qui donne la couleur à notre peau, qui se présente sous forme d’une tache unique bien délimitée et plane. Les lentigos se déclinent du beige clair au brun foncé. En principe elles ne sont pas dangereuses, mais au fil des années, elles peuvent s'épaissir, s'étaler et donner naissance à une kératose.

Le mélasma est une affection fréquente de cause inconnue. Il se manifeste par une pigmentation brune du visage qui se déclenche parfois après une grossesse ou la prise d'un contraceptif oral. C'est est une affection chronique qui s'aggrave au soleil.

 

Quelles solutions?

 

Les traitements associent souvent des crèmes dépigmentantes, à base d'hydroquinone ainsi que certains peelings spécifiques. Le principe consiste à retirer la première couche de l’épiderme. En retirant cette partie superficielle, l’ensemble des cellules, dont les pigments, disparaissent sous l’action du peeling. Le patient retrouve une peau lisse et unie. Le résultat est entretenu par l'application des crèmes ou serums dépigmentants et protecteurs.

Le laser peut faire disparaître les lentigos, les taches de rousseur, les kératoses.

 

Peau relâchée

Avec le temps, la peau s’amincit, s’assèche, perd en élasticité. Il y a une laxité cutané qui s'installe. La fonte graisseuse et musculaire, couplée à l’action de la gravité, favorise le relâchement de la peau au niveau du visage. Concrètement, cela se traduit par une perte de définition de l’ovale du visage avec l’apparition de bajoues, de paupières tombantes, voir même d’un double-menton. De même, différentes causes engendrent une perte de volume des tissus. L’aspect de la peau en cas de relâchement est alors fripé ou flasque. Les causes du relâchement cutané sont multiples mais sont principalement liées à des facteurs physiologiques internes liés au vieillissement et au stress oxydatif, mais également à des facteurs extérieurs aggravant, comme le tabac, les grossesses, l’exposition solaire… Raffermir sa peau et retrouver les volumes perdus sont devenus des objectifs majeurs pour bon nombre de patient(e)s.

 

Quelles solutions?

 

L’indication de choix est la radiofréquence. La radiofréquence permet de redessiner l’ovale du visage, retendre les joues, la peau et d'obtenir une meilleure tonicité de la peau du cou. Sa principale indication est la perte débutante à modérée de l’élasticité du visage (perte de l’ovale). Cette technique est pratiquée vers 40-45 ans, parfois plus tôt, avec l’apparition des premiers signes de relâchement du visage et du corps.

La radiofréquence peut être aussi fractionnée et alors pénétrer plus profondément dans la peau avec un effet ablatif, de façon comparable aux autres techniques fractionnées ; cette méthode est plus souvent destinée aux relâchements plus importants, au traitement des cicatrices d’acné et des rides. Un programme de plusieurs séances est souvent nécessaire. Le nombre de séances est à définir en fonction de chaque patient(e).

 

Rougeurs

Les personnes qui ont la peau du visage fine sont sujettes à l’apparition de rougeurs sur les joues, le nez et le front. Il arrive que ces rougeurs persistent et peuvent devenir une source de complexes. Rosacée, couperoses et érythrose sont des maladies chroniques de la peau qui touchent les hommes et les femmes.

Ces rougeurs peuvent prendre différents aspects :

  • rougeurs passagères ou « flush » après un effort physique, au froid ou au chaud, après un repas copieux. Elles disparaissent en quelques minutes,

  • rougeurs constantes et diffuses localisées le plus souvent sur les joues sous forme de plaques rouges qu’on appelle érythrose,

  • l'aggravation de l'érythrose avec apparition de petits vaisseaux dilatés (télangiectasie) ; on l'appelle couperose,

  • rougeurs révélatrices d’une inflammation (boutons) qu’on appelle acné rosacée.

La rosacée est causée par une dilatation rapide des vaisseaux sanguins. Lors d’un changement brutal de température, froid ou chaud, ou après une émotion forte, l’afflux sanguin est tel qu’il laisse apparaître des rougeurs sur le visage. Lors d’efforts physiques importants, une sensation de chaleur survient et les rougeurs se manifestent. La couperose peut être provoquée aussi par un dérèglement du système immunitaire de la peau. Certaines bactéries comme les acariens peuvent être à l’origine de ces rougeurs. Contrairement aux idées reçues, l’alcool n’est pas la cause des rosacées, même si il participe à l’aggravation de cette maladie lorsque la personne en est atteinte. Sous les effets de l’âge, la peau peut devenir plus sensible et ainsi plus vaso-réactive. Les rougeurs apparaissent donc davantage avec l’âge, à partir de 25 ans. Les peaux particulièrement sensibles réagissent sous forme inflammatoire à l’ensemble de ces causes provoquant ainsi une acné rosacée.

 

Quelles solutions?

Pour la couperose le laser vasculaire Nd YAG va agir par l’intermédiaire du faisceau laser qui sera capté par la couleur rouge de l’hémoglobine et provoquer la disparition des vaisseaux dilatés par le biais d’un effet thermique sur leurs parois. Les résultats sont visibles dans un délai d’environ 6 à 8 semaines. En moyenne un traitement nécessite 3 à 4 séances, espacées de 2 mois. Ceci s’effectue tout en préservant l’intégrité de la peau sans cicatrice résiduelle.

L’érythrose, c’est-à-dire la rougeur diffuse, peut être traitée par le laser NdYAG.

La lampe LED est un complément idéal du laser en agissant sur le grain de peu et l'inflammation. La technologie LED permet aussi de retarder à terme les effets de vieillissement de la peau grâce à une action en profondeur. Le traitement est totalement indolore et sans effet secondaire. Les effets sont visibles après 6 à 8 séances à raison d’une séance par semaine.

 

Acné, cicatrices d'acné et pores dilatés

L’acné est une maladie inflammatoire du follicule pilosébacé qui apparaît le plus souvent à la puberté. Sous l’influence notamment des hormones mâles, la glande sébacée produit plus de sébum, l’orifice folliculaire se bouche, il se forme alors un comédon ou point noir. Quand il s’enflamme, un bouton rouge apparaît et peu complexer le patient. Elle touche surtout les adolescents mais un quart des adultes (particulièrement les femmes entre 25 et 40 ans) serait aussi affecté par cette lésion de la peau. Le rôle des hormones mâles dans l’apparition de l’acné n’est plus à démontrer, mais il est également possible que l’origine soit médicamenteuse, alimentaire, liée au stress, au mode de vie, génétique... Le principal désagrément est son caractère inesthétique. L’acné peut avoir un retentissement psycho-social qu’il importe de ne pas sous-estimer.

L'acné dans ses formes les plus graves peut laisser des cicatrices sévères sur le visage et sur le corps. Les acnés qui peuvent causer des cicatrices sont des acnés inflammatoires, à savoir celles qui provoquent des papules, des nodules et des kystes, celles qui ne sont pas traitées. La manipulation des lésions ainsi que l’exposition au soleil sont des facteurs qui favorisent l'apparition des cicatrices.

Les cicatrices causées par l'acné peuvent varier de taille, de forme, de couleur ou de relief. On distingue les cicatrices :

  • pigmentées (rouges ou brunes),

  • hypo pigmentées suite à une destruction de la mélanine dans la zone cicatricielle,

  • hypertrophiques : en relief,

  • atrophiques : en creux.

Les pores sont essentiels pour notre peau. Ces petites ouvertures lui permettent de respirer en évacuant le sébum, la sueur ou les cellules mortes. Mais il arrive que les pores s’obstruent et deviennent apparents. Et quand les pores sont dilatés, en plus d’être disgracieux, ils favorisent l’apparition de points noirs et de boutons.

 

Quelles solutions?

 

-Les peelings, notamment ceux à base d’acide salicylique et glycolique, réduisent l’inflammation des lésions acnéiques et la séborrhée du visage. Ils stimulent la régénération cutanée. Les peelings moyens au TCA renouvellent aussi le derme superficiel et possèdent donc une action un peu plus profonde sur l’épaisseur de la peau, permettant aussi de traiter les cicatrices et les pores dilatés.

L'exposition à la lumière est utilisée depuis longtemps pour diminuer l’acné. Pour le traitement de l’acné faible à modérément sévère, la photothérapie par LED associe la lumière bleue qui agit comme un antibactérien en s’attaquant aux bactéries impliquées dans l’acné et la lumière rouge, qui a une action anti-inflammatoire.

La radiofréquence fractionnée avec les micro-aiguilles et la pièce à main FSR (Fractional Skin Resurfacing) de l'appareil Endymed est très efficace pour les cicatrices d'acné (même avec acné toujours évolutive) et les pores dilatés. Plusieurs séance sont nécessaires.

Le microneedling, réalisé avec un stylo électrique, permet d'effectuer des micro-perforations à des profondeurs et vitesses variables dans les différentes couches du derme, stimulant ainsi le processus de réparation tissulaire.